Le livre du vendredi: The Miniaturist

The miniaturist.jpg

de Jessie Burton

Finalement, les mots sont venus!

1686. Nella vient tout juste de se marier et s’installe à Amsterdam avec la certitude et la satisfaction d’avoir sa vie déjà toute tracée. Mais la jeune femme va vite comprendre qu’on ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait.

Véritable appel à la liberté et à la tolérance, ce roman étrangement mené est rempli de mystères. On s’attend d’abord au récit de la vie de Nella mais c’est l’histoire de toute la maisonnée qui nous est contée, voire même celle de la ville entière. En effet, l’Amsterdam de l’époque est ici magnifiquement dépeinte et prend vie sous la plume de Burton, devenant un des personnages centraux de ce huis clos. Puis, sur ses quais, ses canaux et dans ses rues, les secrets se multiplient et s’épaississent, une drôle de magie opère.

Le récit est prenant et les surprises nombreuses mais je regrette une chose : le plus insolites des mystères, le fameux miniaturiste, m’a déçue. Au début ce point du récit me captivait, il était fondamental et donnait son nom au livre tout de même ; mais au fil des pages, j’ai préféré suivre les intrigues autours des autres personnages qui me paraissaient plus crédibles et surtout plus intéressantes. Même la conclusion qui est censée être donnée à ce morceau de l’histoire reste, à mon goût, frustrante. Peut-être est-ce pour entretenir la magie, garder une part d’ombre ? Mais c’est ce qui m’a le moins plu.

Heureusement, tout le reste est très prenant. L’atmosphère est très travaillée et envoûtante. Les personnages sont bien construits et apportent tous de la profondeur à l’intrigue. Et je salue l’ingéniosité de Jessie Burton qui place son histoire en 1686 et nous montre sans détour que les préjugés d’alors sont encore bien vivants, surtout en ce qui concerne les femmes.

Ce n’était finalement pas la lecture à laquelle je m’attendais mais j’ai passé un bon moment tout de même.

Encore une lecture V.O que je ne conseillerai pas aux débutants mais heureusement, le livre est sorti en France en avril dernier alors vous n’avez pas d’excuse !

Marion

Vendredi 14 août 2015

Publicités

4 réflexions sur “Le livre du vendredi: The Miniaturist

  1. Pingback: Booklist: lectures d’hiver | The Bloomsbury Muffin

  2. Pingback: La Couleur du lait | The Bloomsbury Muffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s