Le livre du lundi : Viser la Lune

ViserlaLune

Allô sorcières, tome 1

de Anne-Fleur Multon et illustré par Diglee

Aliénore a 13 ans, vit en Guyane et adore l’espace, les fusées et ses parents. Grâce à internet, elle va se faire trois amies dispatchée aux quatre coins du globe. Malgré la distance et leur grandes différences et grâce aux messages vidéos, aux sessions Skype et aux réseaux sociaux, elles vont devenir inséparables, se soutenir et s’encourager les unes, les autres. C’est d’ailleurs pour remonter le moral de Maria que l’idée de faire une chaîne Youtube germe dans leur tête et que l’aventure commence !

Lire la suite

Le livre du vendredi : Un roman d’aventures (ou presque)

roman_aventures

de Yaël Hassan

Nathan Lerman profite d’avoir perdu son emploi de journaliste pour entamer un projet qui lui tient à cœur : écrire un roman d’aventures pour les enfants. Mais ce n’est pas si facile d’écrire un roman, d’autant plus lorsqu’une vieille affaire de trésors et d’accident revient nous hanter.

Lire la suite

Le livre du lundi : Les Aériens

aeriens

de Marie-Catherine Daniel et illustré par Thimothée Leman

Ça ne va pas fort pour Alexandre : il commence son année de 5ème sans amis et harcelé par un grand. Il ne voit pas comment les choses pourraient s’améliorer jusqu’à ce que Sarah, nouvelle élève au collège de Marteuil, débarque dans sa classe. C’est là que l’aventure commence !

Lire la suite

Le livre du lundi : Le Sortilège de minuit

sorcieres du clan du nord

Les Sorcières du clan du nord, tome 1

de Irena Brignull, traduit par Emmanuelle Casse-Castric

La prophétie est sur le point de s’accomplir : bientôt une des sœurs Hawkweed donnera naissance à la future reine des sorcières et le clan du nord deviendra ainsi le plus puissant des clans. La loi est ainsi faite et Crecerelle Hawkweed l’accepte… tant que c’est sa fille qui monte sur le trône.

Lire la suite

Le livre du lundi : Grupp

grupp

de Yves Grevet

Le monde de Stan et Scott est paisible. Il n’y a plus d’agressions, plus de crises cardiaques, plus d’accidents, les gens vivent bien après 100 ans et cela grâce à l’implant LongLife que le gouvernement impose à chaque citoyen. Un dispositif qui vous géolocalise, analyse votre rythme cardiaque et la constitution de votre organisme 24h/24. Mais la sécurité a un prix : votre liberté ; et pour certains, « être en vie de suffit pas. Ce qui compte, c’est de se sentir vivant. »

Lire la suite