Le livre du lundi: Un paquebot dans les arbres

un paquebot dans les arbres

de Valentine Goby

On nous raconte l’histoire de Mathilde qui, dans les années 50-60 et à peine entrée dans l’adolescence, voit la Tuberculose frapper ses parents et les services sociaux faire exploser sa fratrie. Malgré tout, la jeune femme se battra pour garder sa famille vivante et unie jusqu’au bout.

Lire la suite

Le livre du lundi: La petite fille et le monde secret

la petite fille et le monde secret

de Maren Uthaug, traduit par Jean-Baptiste Coursaud

A sept ans, Risten quitte la Norvège du nord et le peuple Same pour le sud du Danemark avec son père. Nouvelle maman, nouvelle maison, nouvelle langue, nouvelle école. Elle change même de nom et devient Kristen, qui fait bien plus danois. Il se passera plus de vingt ans avant qu’elle ne revoit sa mère biologique.

Lire la suite

Rencontre: Abdellah Taïa

395px-abdellah_taia_20130220

Par Håkan Lindquist — From the photographer., CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27432011

Abdellah Taïa, né le 8 août 1973 à Salé au Maroc1, est un écrivain marocain d’expression française.

Il est l’un des premiers écrivains marocains et arabes (après L’Enfant ébloui de Rachid O., 1995) à affirmer publiquement, dans ses livres comme dans les médias, son homosexualité. Dans son Dictionnaire des écrivains marocains, Salim Jay écrit qu’il possède « un ton bien à lui, fait d’une imprégnation authentique par les humeurs et les rumeurs de son pays natal et d’une ouverture avide à la découverte d’univers différents de l’autre côté du détroit. »

Wikipedia

Je sais, je vous dis souvent que rencontrer les auteurs et les séances dédicaces ce n’est pas mon truc! Mais là, c’était différent.

Lire la suite

Le livre du lundi: Rosalie Blum, l’intégrale

rosalie-blum

de Camille Jourdy

Vincent est un vieux garçon, gentil, très proche de sa vieille maman. Il s’ennuie un peu, sa vie n’est pas très palpitante. Mais voilà qu’un jour, il tombe sur cette femme et se met à la suivre. Sans malveillance, sans arrières pensées. Elle lui rappelle quelqu’un cette Rosalie Blum, c’est tout.

Lire la suite

Le livre du vendredi: La Petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel

la-petite-fille-qui-avait-avale-un-nuage

de Romain Puértolas

Providence Dupois est une factrice extraordinaire. Petite, elle a appris à marcher, à courir et même à nager bien plus tôt que tout le monde. Alors lorsque le nuage de cendres causé par le volcan islandais au nom imprononçable l’empêche d’effectuer le plus important voyage de sa vie, Providence n’a pas d’autre choix: elle doit apprendre à voler.

Lire la suite