Le livre du vendredi : Un roman d’aventures (ou presque)

roman_aventures

de Yaël Hassan

Nathan Lerman profite d’avoir perdu son emploi de journaliste pour entamer un projet qui lui tient à cœur : écrire un roman d’aventures pour les enfants. Mais ce n’est pas si facile d’écrire un roman, d’autant plus lorsqu’une vieille affaire de trésors et d’accident revient nous hanter.

Merci aux éditions Syros qui m’ont envoyé ce roman il y a quelques temps. J’ai enfin pu me poser un peu pour le dévorer et j’en suis très contente !

C’est un roman très surprenant, avec un scénario à tiroir, une mise en abîme de narrations : d’abord il y a l’histoire du narrateur, Nathan, puis il y a son roman d’aventures et les deux s’entremêlent constamment. Les dialogues de la première ressemblent à ceux d’une pièce de théâtre (avec didascalies) et le second est pétri d’interventions de son auteur (Nathan donc et non Yaël Hassan). Le tout est très divertissant et donne un bon rythme à la lecture.

Le roman de Yaël Hassan est une sorte de mode d’emploi de l’écriture : on y retrouve plusieurs genre littéraires, plusieurs formes romanesques, des outils pratiques (les apartés de Nathan, bien qu’un peu paternalistes, sont plein de conseils sur l’écriture, il cite même des sources sur internet si on désire aller plus loin.). Et même si j’ai trouvé que les personnages (Nathan et ses proches mais aussi les personnages du roman de Nathan: Nino et Nina, Bella et les autres) n’étaient pas assez approfondis et un peu caricaturaux, on comprend qu’ils appartiennent aussi à ce guide pour répondre à la question « Comment créer un personnage de roman ? », et ça n’empêche pas de passer un bon moment.

Ce que j’ai préféré, c’est que ce roman désacralise l’écriture en montrant un auteur (Nathan) qui doute, qui tâtonne, qui ne sait pas où il va mais qui s’amuse aussi et se laisse porter par son histoire et ses personnages. Fini les écrivains messagers divins tels que Victor Hugo : écrire un livre est à la portée de tous et c’est fun ! Un bel exemple à montrer au public visé par ce roman (onze ans et plus).

Lecture qui compte pour le challenge La Coupe des 4 Maisons.

challenge coupe des 4 maisons 2017 2018

Marion

Publicités

Une réflexion sur “Le livre du vendredi : Un roman d’aventures (ou presque)

  1. Pingback: Challenge : La Coupe des 4 Maisons 2017/2018 | The Bloomsbury Muffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s