Le livre du lundi: Splintered

splintered-ag-howard-book-cover

de A.G. Howard

Descendante de la famille Liddell (Alice Liddell inspira Alice in Wonderland à Carroll), Alyssa n’a pas que l’apparence d’une ado excentrique: elle entend les insectes et les plantes lui murmurer des choses. Cela fait six ans que la jeune fille les ignore et se force à avoir une vie normale de peur de finir à l’asile, comme sa mère et toutes les femmes de sa famille avant elle. Mais un jour, son destin la rattrape et elle réalise qu’il y a un moyen de briser la malédiction! Et pour ce faire, il faut commencer par trouver le terrier du lapin…

Je n’avais pas envie de rester sur la déception que m’avait procuré Alice au Pays des Morts-Vivants alors je me suis lancée dans une autre réécriture d’Alice! J’étais certaine que cette fabuleuse histoire pouvait inspirer de bien meilleurs romans et avec Splintered, on s’en approche!

Sans être parfait, ce récit respecte suffisamment les codes et les thèmes carrolliens pour mériter d’être dans le sillon de l’oeuvre originale. On y voit une jeune fille fragile se lancer dans une quête initiatique, s’interroger sur son identité, ses relations aux autres et au monde. Cette jeune femme évolue et se renforce, s’affirme dans un univers qu’elle apprend à connaître et même à maîtriser.

Howard décide de jouer sur le côté angoissant du Pays des Merveilles et de ses habitants en exacerbant la noirceur des personnalités et l’aspect psychédélique des paysages, ce qui est assez sympa. L’auteure reprend énormément de personnages et de scènes du livre original (ce que je reprochais à ma dernière déception de ne pas faire) mais aussi des films. Ce dernier point m’a un peu gêné au départ: s’inspirer des films d’Alice c’est ajouter une interprétation de Wonderland qui n’est pas carrollienne, c’est comme dévier de l’essence Wonderlandesque pure (non, ce mot n’existe pas!). Puis je me suis rappelé que c’est ce qui faisait la force de cet univers: il échappe totalement à son auteur originel, il vit dans la conscience commune de l’humanité. Howard s’en ait emparé, y a ajouté sa touche, ses propres influences et a remodeler l’histoire à sa sauce; et je dois avouer que ça fonctionne plutôt bien.

Maintenant, comme je suis exigeante, je dois souligner que certaines tournures, certaines scènes et certains caractères sont un peu tirés par les cheveux tout de même (oui, même pour le Pays des Merveilles) et manquent de maturité ou d’authenticité pour vraiment faire honneur à Lewis Carroll. La distribution des rôles est aussi typiquement Young Adult (lecteurs dégoûtés des triangles amoureux s’abstenir) et les personnages ont tendances à vous énerver de temps en temps (parfois trop nianians, parfois trop héroïques, parfois trop manipulateurs…).

J’ai trouvé certaines longueurs dans le texte, quelques scènes pas vraiment justifiées. Et je dois aussi admettre qu’il m’a été difficile de visualiser certains passages. Peut-être parce que les descriptions (très nombreuses) pleine d’imagination et de bizarreries venues d’un autre cerveau que le mien sont difficiles à appréhender, peut-être parce que l’auteure en faisait trop ou peut-être parce que le vocabulaire anglais employé, nécessairement riche et foisonnant dans une réécriture d’Alice, était un peu trop élaboré pour moi?

Dans tous les cas, je suis rassurée d’avoir enfin lu une adaptation d’Alice qui ressemble à quelque chose et qui me donne envie d’en lire plein d’autres! Je ne sais pas si je poursuivrais la trilogie puisque la fin de ce tome est assez satisfaisante, l’avenir nous le dira, en attendant je compte cette lecture pour les challenges Littérature de l’Imaginaire et Read in English!

Littérature de l'imaginaire logoChallenge Read in English 2014-2015

Marion

Publicités

8 réflexions sur “Le livre du lundi: Splintered

  1. Pingback: Challenge: Littérature de l’Imaginaire 4ème édition – présentation | The Bloomsbury Muffin

  2. Pingback: Challenge: Read in English 2015-2016 | The Bloomsbury Muffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s