Le livre du lundi : The Wicked Deep

20190322_220512_hdr

de Shea Ernshaw

Il y a deux cents ans, les habitants de la petite ville de Sparrow noyaient les sœurs Swan, accusées de sorcellerie, dans les eaux du Pacific. Depuis, chaque été, elle reviennent et se vengent.

Je vais un peu faire ma rabat-joie aujourd’hui car même si j’ai bien aimé ma lecture, ce roman ne m’a pas vraiment conquise.

J’ai aimé l’atmosphère que Shea Ernshaw arrive a créer avec son île venteuse, l’océan tumultueux et une légende vieille de deux cents ans. Cela m’a fait penser au film Les Ensorceleuses que j’adore (oui, j’ai un peu honte et oui, je sais qu’il est un peu neuneu mais c’est un de mes pêchés mignons) : de la magie passée de génération en génération, une malédiction… ce sont là de bons éléments pour une histoire de sorcières !

J’ai beaucoup aimé le début. Lorsqu’on rencontre les personnages et qu’on fait la connaissance de Sparrow, de l’île Lumière et qu’on apprend comment fonctionne la malédiction. J’ai aimé l’arrivée de Bo, son mystère un peu séduisant (même si la scène de la fête sur la plage est sur-clichée).

Puis le rythme a ralenti et j’ai commencé à remarquer quelques défauts, surtout dans l’écriture. Il y a beaucoup de répétions d’idées (notamment à propos de la malédiction et des noyades), il y a aussi beaucoup de scènes qui reviennent comme les fêtes ou les soirées au cottage qui se passent toutes de la même façon. On pourrait y voir une forme cyclique, une métaphore de la vie des habitants de la ville coincés dans le passé et contraints de revivre chaque année les mêmes épreuves depuis deux cents ans… mais à lire, ce n’est juste pas très agréable.

Et je n’ai pas non plus aimé la structure narrative qu’a choisie l’autrice. On peut diviser ce roman en deux parties et la seconde est très plate. Ernshaw entrave ses personnages, les contraignant à ne plus faire grand chose, ils attendent que les jours passent, rien n’avance, et Ernshaw décide de nous cacher beaucoup de choses jusqu’au twist qui amorce la fin du récit. Twist qui ne m’a pas beaucoup surprise, je dois l’admettre. J’ai trouvé cette exécution assez maladroite même pour un premier roman.

Après, si vous avez envie d’une lecture estivale pleine de mystère et de magie, The Wicked Deep fait le job alors tentez-le s’il vous fait envie !

J’ai lu ce livre en V.O, il est assez court et le vocabulaire m’a semblé abordable.

Marion

9 commentaires sur “Le livre du lundi : The Wicked Deep

  1. C’est un roman qui me tente pas mal, mais j’ai lu pas mal de chroniques mitigées, du coup j’hésite à essayer d’une lecture. Mais je ne savais pas que c’était un premier tome :O Je pensais que l’histoire ne durait que le temps d’un seul tome !

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle dommage que tu n’es pas plus accroché que cela. Je l’ai dans ma wishlist car cette histoire de malédiction de sorcières me plaisait bcp. Finalement, je vais peut être pas me le procurer. Surtout quand j’ai lu ca :
    « J’ai aimé l’arrivée de Bo, son mystère un peu séduisant (même si la scène de la fête sur la plage est sur-clichée). »
    Un bad boy ténébreux sur cliché : vite, fuyions ! XD

    Aimé par 1 personne

    1. XD je comprends ! si j’avais su que ce genre de scène étaient dans ce roman, je ne sais pas si je l’aurais acheté ! Après c’est passé parce que j’étais intriguée et qu’il y en a peu. Mais, oui non, tout n’est pas génial dans ce livre même si comme toi j’adore les sorcières maudites !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s