Le livre du lundi : Véridienne

veridienne 1

Récits du Demi-Loup, tome 1: Véridienne

de Chloé Chevalier

Le royaume du Demi-loup est au bord du gouffre. Fatigué par d’innombrables guerres, touché par une épidémie dévastatrice, la noblesse gronde et il en faudrait peu pour que les comtes renversent le roi jugé trop apathique. Dans cette atmosphère grandissent cinq jeunes filles: les princesses Malvane et Calvina et leur Suivantes. « Suivantes » car nées précisément un jour après les demoiselles et destinées à être, pour toujours, leur alter-ego. Insouciantes, parfois futiles et même égoïstes, ces adolescentes sont pourtant les héritières du trône et de leurs actions, parfois irréfléchies, se décidera l’avenir du royaume.

Comme son nom l’indique, Récits du Demi-Loup est un assemblage de récits: de témoignages, de lettres, d’extraits de journaux intimes qui nous racontent comment la famille royale est arrivée au point où elle en est aujourd’hui et, par conséquent, le pays tout entier. Cette évolution est passionnante. Les intrigues, les complots, les passions, on se rend compte que les petites choses anodines de la vie des monarques peuvent avoir des répercutions immenses sur le reste du royaume!

En choisissant cette forme de narration, je trouve que Chevalier a fait un choix très pertinent. La longueur des chapitres varient ce qui donne une bonne dynamique, les zones d’ombres peuvent être judicieusement placées, les narrateurs changent et offrent différents points de vue. Pourtant l’auteure garde le cap et sait très bien où elle nous emmène.

L’univers du Demi-Loup est très bien rendu: un monde médiéval aux mœurs modernes et aux coutumes très présente. L’atmosphère de tension politique, l’ambiance régnant au château de Veridienne, l’angoisse qui hante les champs de batailles, tout est décrit d’une plume fluide, élégante et agréable

Ce livre est classé dans le genre de la fantasy mais, contrairement à ce à quoi nous sommes habitués, ici pas de magie, pas de créatures merveilleuses ou de malédictions. Les guerriers Chats semblent être dotés d’une grande force mais rien ne dit qu’elle est surnaturelle. C’est une fantasy subtile qui réside dans l’atmosphère du livre. Peut-être que l’aspect merveilleux sera développé plus tard mais s’il ne l’est pas, je ne serais pas déçue car l’histoire est très poignante telle quelle. 

Pour ce qui est des personnages, ils sont vraiment bien imaginés. Très crédibles et de caractères aussi disparates qu’intéressants. Si les interminables crêpages de chignons entre les cinq jeunes filles peut énerver parfois, on sait qu’ils sont justement là pour nous exaspérer comme ils exaspèrent le reste de la cour et auront de ce fait des conséquences terribles. On s’attache quand même à ces adolescentes écervelées et on espère qu’elles grandiront et apprendront de leur erreurs.

Un très bon premier tome (malgré un grand nombre de coquilles dans le texte! que c’est étonnant!) qui donne très envie de connaître la suite. Classé en Fantasy chez l’éditeur, je compte cette lecture pour le challenge Littérature de l’Imaginaire sauf contre ordre de la responsable du challenge.

Littérature de l'imaginaire logo

Marion

Publicités

9 réflexions sur “Le livre du lundi : Véridienne

  1. Techniquement, il n’y a pas forcément besoin d’une forme de magie pour faire un récit de fantasy, même si c’est souvent le cas ; le fait que l’histoire se déroule dans un monde inventé (ce qui me semble être le cas ici) suffit.
    En tout cas, ta chronique éveille ma curiosité, ça me donne envie de découvrir ce roman 🙂

    J'aime

  2. Pingback: Challenge: Littérature de l’Imaginaire 4ème édition – présentation | The Bloomsbury Muffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s