Le livre du lundi: La Mémoire de Babel

la memoire de babel

La Passe-Miroir, livre 3

de Christelle Dabos

Ophélie est retournée sur son Arche familiale, Anima. Elle n’a pas eu de nouvelles de Thorn depuis plus de deux ans et sa famille l’encourage, à leur manière, à tourner la page. Mais alors que sa situation semble désespérée, un nouvel indice parvient à la jeune liseuse et ravive sa détermination: c’est a Babel qu’elle trouvera des réponses, c’est là-bas qu’elle retrouvera la piste de son mari disparu!

En posant mes mains sur cette couverture vert amande le premier juin dernier, je me suis rendue compte que La Passe-Miroir était devenue pour moi une saga indispensable à mon univers littéraire, au même titre que HP, Alice ou The Raven Cycle. Retrouver Ophélie qui m’avait tant manquée, retourner sur les Arches, ressentir à nouveau les pouvoirs des personnages, leurs émotions et partir à l’aventure avec eux m’a fait l’effet d’une rentrée à Poudlard: j’étais chez moi.

Cette fois-ci, on découvre l’Arche de Babel dont la beauté et les surprises qu’elle renferme n’ont d’égal que la complexité de sa société. Nous sommes plongés dans un décor antique aux couleurs orientales mêlé d’une technologie qui frôlerait le steampunk si la belle imagination de Dabos ne transcendait pas ce genre de catégorisation. La population de l’Arche est aussi bigarrée que les vêtements des individus qui la composent tout en étant tenue à respecter des codes d’une rigidité effrayante. Tout cela dans le but de maintenir une Paix éternelle. Mais une Paix presque agressive pour les gens un peu trop curieux et les libre-penseurs. C’est un nouvel enchantement que nous offre l’auteure, un dépaysement pur et simple, un voyage dans un monde que j’ai adoré lire auprès de personnages que j’aime du fond du cœur. 

Tout comme lorsque nous étions au Pôle, les subtiles enchevêtrements d’intrigues et de mystères mettent Ophélie face à des menaces silencieuses qui n’en sont que plus redoutables. Je ne peux pas détailler les péripéties de ce tome sans spoiler tout le roman ce qui serait un vrai gâchis; alors je dirai juste que si des zones d’ombres s’éclairent dans ce livre, la mission que Thorn et Ophélie se sont donnée devient de plus en plus difficile et de nouvelles questions apparaissent nous laissant dans une impatience quasi frénétique de lire la suite: coup de cœur!

Je compte cette lecture pour les challenges Littérature de l’Imaginaire et la Coupe de 4 Maisons!

litterature-de-limaginaire-2016-logo-1coupe des quatre maisons

Marion

Publicités

10 réflexions sur “Le livre du lundi: La Mémoire de Babel

  1. Pingback: Challenge: La Coupe des 4 Maisons | The Bloomsbury Muffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s