Le livre du vendredi: L’Alchimiste

alchimiste

Les Secrets de l’immortel Nicolas Flamel, tome 1 : L’Alchimiste

de Michael Scott

Sophie et Josh ont quinze ans, habitent San Francisco et sont jumeaux. Cet été, alors que leur parents archéologues sont partis faire des fouilles dans un autres état, le frère et la sœur ont trouvé des petits boulots. Elle, travaille dans un coffee shop et lui, chez un libraire fantasque mais sympathique. Un jour, des hommes étranges viennent mettre à sac la librairie. Les jumeaux sont alors témoins de choses impossibles et terrifiantes et découvrent que l’employeur de Josh n’est autre que l’immortel Nicolas Flamel, le plus grand alchimiste de tous les temps.

Lors de mon swap Steam&Share avec Grizelda, cette dernière avait gentiment glisser ce livre dans son colis. Même s’il n’est pas d’esthétique steampunk, elle l’avait vu dans ma WL et souhaitait s’en défaire alors elle me l’a offert, ce qui est trop adorable!!

Malheureusement, je n’ai pas accroché. Outre les trop grand nombre de répétitions qui étaient assez énervantes, je n’ai tout simplement pas cru en cette histoire.

Ce phénomène est plutôt rare chez moi mais c’est le cas ici. Je me suis sentie éloignée, détachée de cette lecture. Rien n’allait alors que l’auteur a pourtant bien fait ses recherches sur le Dr. Dee, Nicolas et Pernelle Flamel (pas vraiment sur Quimper, par contre, dommage!). Rien ne m’a impressionné ou intrigué, je n’ai pas ressenti l’ambiance que je m’attendais à trouver dans un récit d’alchimistes et d’êtres immortels.

Les personnalités des jumeaux sont un peu plates aussi. Il ne suffit pas d’écrire qu’ils sont super complices pour qu’on le ressente, il faut le distiller partout dans les pages, nous faire ressentir ce lien subtilement et Scott n’a pas réussi à m’attendrir avec ses personnages. C’est peut être le rythme du roman qui joue en leur défaveur: on n’a pas le temps de s’attacher à eux avant qu’ils soient propulsés dans cette aventure périlleuse, du coup on se concentre sur autre chose. De plus, le roman ouvre directement sur l’attaque de la librairie, on n’a pas eu le temps de comprendre les relations que les jumeaux et les Flamel entretenaient; elles sont juste mentionnées au fil des pages, après. On nous dit que Josh voyait un grand frère en Nicolas mais à aucun moment on ne ressent ça. Dans l’ensemble, la mise en place des personnages et de leurs liens est assez maladroite.

Parallèlement, la mythologie de cet univers, bien que riche est, à mon sens, un peu hâtive. Comme si l’auteur avait pris toutes les légendes qu’on connait (des dieux égyptiens jusqu’au mythe du vampire) et les avait superposées les unes sur les autres. C’est peut-être la quantité qui m’a déplu; en voulant en faire trop, faire apparaître un maximums de légendes, l’auteur nous noie un peu et ne nous laisse pas découvrir ce qui aurait pu faire la particularité du livre: l’alchimie.

Une petite déception donc, mais que je range dans le challenge Littérature de l’Imaginaire alors c’est déjà ça de gagné!

Littérature de l'imaginaire logo

Marion

Publicités

12 réflexions sur “Le livre du vendredi: L’Alchimiste

  1. Pingback: Challenge: Littérature de l’Imaginaire 4ème édition – présentation | The Bloomsbury Muffin

  2. J’avais vu ta photo sur insta et malgré ce que tu en dit la couverture me donne trop envie de le lire lol Qu’est ce qu’on dit déjà ? Ne pas juger un livre à sa couverture ? Lol

    J'aime

  3. Pingback: TAG: Adieu 2016 – par PKJ | The Bloomsbury Muffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s