Le livre du lundi: Miss Alabama et ses petits secrets

wpid-wp-1439143193845.jpg

de Fannie Flagg

Maggie Fortenberry, ex Miss Alabama soixantenaire, est une femme organisée. Dans sa vie rien ne dépasse, tout est carré, pensé, planifié. Il est donc naturelle que sa mort le soit aussi.

Je n’ai pas lu Beignets de tomates vertes mais c’est grâce à sa notoriété que je me suis laissée tenter par Miss Alabama… Si je me retrouve dans une situation similaire à l’avenir, je m’abstiendrai.

Le succès d’un roman ne rend pas automatiquement son petit frère génial, je me suis faite avoir comme une débutante.

Pour commencer, on comprend vite que Maggie n’a pas l’intention de sauter le pas. Une personne vraiment déprimée qui souhaite en finir ne se laisserait pas distraire par les petits soucis que rencontre notre protagoniste, et de fait, cela réduit considérablement l’enjeu de chaque retournement de situation. Lesquels sont d’ailleurs fichtrement téléphonés et décevants.

Enfin, j’ai trouvé tout le roman réac, plein d’idées désuètes et de maladresses lorsque l’auteure tente d’intégrer un élément d’actualité comme l’homosexualité ou le racisme. Malgré le fait que les protagonistes soient tous des femmes et que Maggie, ex miss de beauté essaye de sortir des carcans de la femme parfaite des années 50 du sud des Etats-Unis, je ne trouve même pas ce roman féministe.

Une belle déception donc mais, au moins, ça se lit vite.

Marion

Lundi 10 août 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s