Le livre du vendredi – Un oiseau blanc dans le blizzard

Bonne nouvelle : ma crise de lecture est terminée ! Et c’est avec cet ouvrage que j’ai dignement fêté mon retour à une vie de lectrice normale.

Ce livre est dans ma PAL depuis un petit temps et j’avoue que j’ai été plutôt conquise.

Garden Heights, dans l’Ohio. Une banlieue résidentielle qui respire l’harmonie. Eve nettoie sa maison, entretient son jardin, prépare les repas pour son mari et pour Kat, sa fille. Depuis vingt ans, Eve s’ennuie. Un matin d’hiver, elle part pour toujours.

L’auteure a choisi un topos bien connu des fiction américaine : celui de la mère au foyer qui s’ennuie à mourir dans sa banlieue résidentielle où toutes les maisons se ressemblent et qui disparaît du jour au lendemain.

Sa fille Kat continue à vivre, seule avec son père. On la suit pendant plusieurs années tandis qu’elle nous dessine progressivement le portrait de sa mère, celui d’une femme malheureuse et froide.

L’originalité du roman ne tient donc pas dans l’intrigue (la fin arrive de manière assez logique) ni dans les personnage (l’ado un peu grosse, le père est peu beauf, le flic un peu sexy…) mais dans l’atmosphère incroyable que nous dessine l’auteure.

La narration d’abord. C’est Kat qui nous raconte son histoire mais très vite le lecteur se perd entre narrateur interne et narrateur omniscient. Le récit mêle ainsi ce que Kat sait, ce que son inconscient lui dit, notamment à travers ses rêves, mais aussi ce que les autres savent et qu’elle ignore.

A la frontière entre rêve et réalité, l’auteure nous dessine un monde où le froid, la neige et l’air sont omniprésent, comme si la frontière entre conscient et inconscient n’était en fait qu’une mince couche de poussière gelée

Tout comme la neige rend magique les paysages les plus banals, la narration sublime et mystifie l’intrigue et les personnages.

Un oiseau blanc dans le blizzard est un roman très sensuel, où tous vos sens sont mis en éveil : les odeurs, les bruits et les sensations sont omniprésentes.

C’était donc un roman idéal pour renouer avec la lecture et je n’avais pas lu de livre aussi poétique depuis longtemps !

Bonnes lectures à tous et bon week-end.

Lucie

Publicités

2 réflexions sur “Le livre du vendredi – Un oiseau blanc dans le blizzard

  1. Pingback: Five Moments of Being (ou presque) – Juin 2015 – mylovelynord

  2. Pingback: Booklist: lectures d’hiver | The Bloomsbury Muffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s