Le livre du vendredi : Chroniques de la débrouille

the_bloomsbury_muffin_chroniques_de_la_debrouille

Chroniques de la débrouille

par Titiou Lecoq

« Comment survivre à une rupture amoureuse ? Comment s’insérer dans une société qui, clairement, n’attend pas les bras ouverts un bac + 5 de sémiologie ?… En adoptant une technique de survie simple : la débrouille. Dans ce journal de bord hilarant se dessine la vie au jour le jour d’une jeune femme d’aujourd’hui, trentenaire, qui passe sa vie entre les boulots, les cartons, ses amis précieux et les histoires ratées. Incapable de survivre sans télé ni ordi, elle doit aussi faire face aux nouveaux rapports hommes-femmes : on discute, on boit, on couche. Le lendemain, on se réveille et on réfléchit. On ne badine pas avec l’amour, ni avec le porno. Un beau jour un enfant naît, et on découvre la vie à trois. Par le prisme de son histoire personnelle romancée et librement adaptée de son blog Titiou Lecoq raconte sans ambages le quotidien de toute une génération. »

A l’heure où les blogs explosent, nombreux sont les éditeurs à exploiter le filon en proposant des ouvrages qui sont en réalité des extraits de blogs plus ou moins adaptés. Parfois le style de l’auteur résiste très bien à la transposition sur papier mais ce n’est pas toujours le cas.

En ce qui concerne Chroniques de la débrouille je suis assez mitigée.

J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur, délicat et incisif à la fois. Les situations décrites me parlent bien puisqu’elles dessinent le quotidien de cette génération hyperactive et angoissée qui est la mienne. J’ai trouvé certaines réflexions particulièrement intéressantes notamment sur les femmes, le couple ou encore la relation au sexe et au porno. (Je précise qu’il s’agit de réflexions plus sociétales qu’autre chose donc esprits mal tournés s’abstenir).

Mais malgré tous ces points forts, j’ai eu le sentiment que l’ensemble « ne prenait pas ». Le roman (même si je ne suis pas sûre que ce terme puisse s’appliquer à cet ouvrage et c’est peut être justement ça le problème) n’apporte rien par rapport à un blog. On assiste seulement à une suite de réflexions qui peinent à s’articuler ensemble et qui manquent de cohérence.

Vous me direz à juste titre que c’est peut-être l’objectif de l’ouvrage, justement, cet enchaînement. Et pourtant je maintiens qu’en tant que lectrice il m’a définitivement manqué quelque chose. (Ce qui n’était pas du tout le cas par exemple dans l’ouvrage de Jaddo qui fonctionne pourtant exactement sur le même principe).

Cela étant dit j’ai vu que l’auteur avait écrit d’autres ouvrages et comme j’ai quand même beaucoup aimé son style je me laisserai peut-être tenter !

Bonnes lectures à tous et bon week-end.

Lucie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s