Le Jane Austen Centre

CIMG3958

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Lucie est une organisatrice de voyage hors pairs et la meilleures des meilleures amies (et non, je ne vous la prête toujours pas!). Ainsi, en juillet 2013, elle nous a concocté un raodtrip dans la campagne anglaise pendant lequel nous avons fait une halte surprise au Jane Austen Centre de Bath ! Nous en avions déjà parlé sur l’ancienne version de The Bloomsbury Muffin mais j’avais très envie de vous en parler aussi ici, sur le nouveau blog dédié à la littérature, en ajoutant de nouvelles photos !

CIMG3964

Oui, c’est une vrai monsieur et non, c’est une fausse madame.

Nous arrivons à Bath lors de la très chaude après-midi du 15 juillet 2013 après avoir parcouru des routes si sinueuses, des chemins si escarpées que nous redoutions que la voiture finisse par tomber à la renverse. Le décor est pittoresque : les murs des bâtisses blanches reflètent les rayons du soleil, les parcs débordent de verdure fraîche et nous explorons les rues ombragée, les vitres baissées et les yeux grand ouverts. Tout le monde se balade en short et en jupette, comment croire que l’Angleterre est un des pays les plus humides du monde ?

Le Jane Austen Centre a pris possession d’une maison étroite sur Gay Street, rue dans la-quelle la romancière a elle-même vécu pendant un temps il y a de ça plus de deux cent ans alors imaginez notre émoi et nos petits cœurs battre à tout rompre !

Nous montons les coquets escaliers du Centre pour prendre nos tickets d’entrée, excitées comme des puces, puis on nous fait patienter : les visites se font en petit groupe et une présentation va commencer dans cinq petites minutes.

De grandes portes blanches s’ouvre sur notre gauche et nous pénétrons dans une salle pourvue de sièges. Une charmante dame vêtue à la mode anglaise du 18ème commence à nous raconter, avec son magnifique accent et beaucoup d’humour, la vie de Miss Austen.

Nous sommes ensuite invitées à regarder librement l’exposition construite autour de l’auteure. En plus de tout nous dire sur Austen, elle explique avec précision l’époque dans laquelle cette dernière existait et qu’elle savait dépeindre avec tant de style. Les gardes-robes, les repas, les thés, les jeux, le langage de l’éventail (utilisé par les jeunes filles en société, ça m’a beaucoup amusé).Toutes les explications sont agrémentées d’anecdotes, de films, de gravures qui enrichissent un peu plus encore le contenu.

Je ne vous spoile pas tout mais sachez que nous sommes ressorties de cette expo complètement enchantées puis nous nous sommes empressées de dévalisé totalement le magasin de souvenirs !

CIMG4020

CIMG4034

Pour finir cette visite en beauté, nous sommes allées prendre un thé à l’anglaise dans le salon au deuxième étage. Indépendant de l’exposition, vous pouvez y aller quand vous le désirez sans avoir à prendre une entrée.CIMG3961

CIMG3957

Nous nous sommes installées à une charmante table recouverte d’une belle nappe blanche et avons commandé nos collations et le thé (spécial Jane Austen Blend, of course!). En plus du décor soigné et des serveuses habillées à la mode de l’époque, les plats sont délicieux ! Lucie a pris un assortiment de sandwiches et je me suis régalée de crumpets au beurre et à la marmelade !

Et alors que nous sommes déjà heureuses comme des papesses, voilà qu’un jeune homme se met à arpenter la pièce en lisant un passage d’Orgueil et Préjugés ! La scène du bal ! La présentation de Darcy ! Le liseur déclame les mots avec aisance et le public est conquis d’avance. Nous sommes toutes (et oui, bizarrement il n’y a que des femmes) de grandes fans de Jane Austen (et visiblement de Darcy) et nous l’écoutons amoureusement, suspendues à ses lèvres, cramponnées à nos tasses de thé.

CIMG3956

Après tant d’émotions nous décidons de faire un petit tour en ville puisque Jane Austen y a quand même habitée cinq ans (et même si elle a détesté ça). Nous avons remonté Gay Street jusqu’au Circus puis nous avons marché jusqu’au Royal Crescent. Nous avons traversé un grand parc et sommes allées faire un tour aux Rooms décrites tant de fois dans les romans d’Austen. Nous avons déambulé dans les rues, de boutique en boutique, nous imprégnant de Bath, ville antique toujours si vivante. Puis nous avons regagnée la voiture et avons repris la route sinueuse à travers les bois et la campagne anglaise.

CIMG3988

Marion

Samedi 18 avril 2015

Publicités

4 réflexions sur “Le Jane Austen Centre

  1. Pingback: Du côté de chez Virginia Woolf | The Bloomsbury Muffin

  2. Pingback: What I’m Doing Now #11 – mylovelynord

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s