Le livre du lundi: Et puis Paulette…

et_puis_paulette_livre_du_lundi_the_bloomsburry_muffin

de Barbara Constantine

Lorsque son fils quitte la maison avec sa femme et ses deux petits-enfants, Ferdinand se retrouve seul dans sa grande ferme. Mais de hasards en rencontres, les chambres vides se remplissent de nouveau : une vieille dame dont la maison s’effondre, un veuf qui ne supporte pas sa nouvelle solitude, deux sœurs un peu à l’ouest… mais aussi des étudiants, des petits-enfants qui squattent de temps en temps et tout un tas d’animaux. Autant de personnalités différentes qui doivent apprendre à vivre ensemble…

Sorte d’auberge espagnole du troisième âge, Et puis Paulette… aborde de manière très douce des thèmes tels que la vieillesse, la solitude, la maladie d’Alzheimer ou encore la mort. La solidarité des personnages, fil conducteur du roman, est particulièrement émouvante. Mais même si ce récit m’a touché, j’avoue être quand même restée un peu sur ma faim.

 En effet, malgré un très fort potentiel, une idée originale et des personnages très intéressants, j’ai eu l’impression que l’auteur ne faisait que survoler les situations sans les approfondir. Les failles des personnages, leurs faiblesses, leurs blessures, sont à mon sens abordées de manière trop superficielle.

 De la même manière, l’histoire m’a semblé un peu trop optimiste. Je ne suis pas spécialement pour « faire morfler » les personnages juste pour le plaisir mais j’aime voir dans un roman les protagonistes se renforcer et évoluer au fur et à mesure des épreuves. Ici, pour chaque problème une solution semble tomber immédiatement du ciel et paf pouf tout s’arrange d’un coup de baguette !

 J’ai finalement eu l’impression de dérouler le livre comme si la touche « avance rapide » était enfoncée, avec toute la frustration qui en découle et l’envie permanente d’en savoir plus, d’aller plus loin.  L’écriture un poil trop naïve ne permet pas non plus de donner une véritable consistance au roman. Et puis Paulette… n’en reste pas moins un roman frais et optimiste mais qui aurait pu être deux fois plus épais… et deux fois plus intéressant !

Lucie

Article publié initialement le lundi 29 décembre 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s