Le livre du vendredi: Ce que je peux te dire d’elles

photo

de Anne Icart

Comme cet autre roman dont je vous ai parlé, Ce que je peux te dire d’elles est une histoire de femmes.

Blanche a grandi entourée de trois mamans : Angèle, sa mère biologique, Justine et Babé, ses tantes. Trois femmes elles-mêmes élevées par leur grand-mère.

L’auteur nous plonge ainsi dans un univers exclusivement féminin où quatre générations de femmes se succèdent aux grès de leurs amours, de leurs deuils, de leurs réussites et de leurs échecs.

Ici pas de condamnation inutile ; si les hommes ne sont pas là, ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas assez bien ou parce qu’ils sont trop lâches, c’est simplement parce que la vie en a décidé ainsi.

Le roman évoque également les questions du féminisme et de l’émancipation des femmes, de leur droit de travailler et de s’épanouir.

Un roman poétique et sensible, aux sentiments forts, que l’on referme avec l’agréable impression de s’être fait un peu bousculer.

 Lucie

Article publié initialement le vendredi 14 novembre 2014

Publicités

Une réflexion sur “Le livre du vendredi: Ce que je peux te dire d’elles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s