Le livre du lundi: Anna and the French Kiss

anna2

de Stephanie Perkins

Anna, fan de cinéma et critique en herbe, est envoyée à Paris pour sa dernière année de lycée. Loin d’Atlanta, de sa famille et de sa meilleure amie elle est certaine de passer les pires moments de sa vie. Puis elle rencontre Etienne St Clair.

Je pensais ne pas aimer Anna and the Frenck Kiss parce que je suis française, que j’ai étudié le cinéma à Paris et que, soyons honnête, je suis un peu snob. Je m’attendais à apprécier l’histoire d’amour et cracher sur les clichés de la vie parisienne idéalisée par une américaine de dix-huit ans, et bien ça a été tout le contraire.

Ne vous méprenez pas, des clichés, il y en a. Des bien gros et bien lourds. Mais vivant au Japon, j’ai appris à accepter le cliché, à embrasser le cliché parce que même si vous expliquez trente-cinq fois aux gens que la France ce n’est pas que Paris, ce n’est pas que les macarons, ce n’est pas que Chanel, s’ils ne veulent pas vous entendre, ils ne vous entendrons pas. Alors pourquoi pas ? Le fromage, la baguette, les caniches ! Paris, la Ville lumière, la Ville de l’amour (les gens qui ont inventé ça n’ont jamais pris le métro!) alors j’attendais la romance ! Mais j’ai été déçue.

Premièrement parce que je ne me suis pas attachée à Anna. Peut-être parce qu’il y a tellement de descriptions du parfait Etienne qu’on en oublie à quoi elle ressemble, aussi bien physiquement que du point de vue de la personnalité. Et si cette manière de conduire son personnage principal fonctionne parfois, ici, ça ne prend pas. On se demande ce qu’Etienne lui trouve en fin de compte.

Et puis parce que j’aimais bien leur amitié et que j’ai trouvé que leur amour démarrait mal et se prenait parfois les pieds dans de faux problèmes juste pour faire durer l’histoire encore quelques chapitres. Du coup je n’étais pas en mode « Ouais Anna ! Vas-y Anna ! » lors du développement de leur relation. En comparaison, j’étais une vraie pompom girl pour Eleanor et Park! Donnez moi un E, donnez moi un P, whouuuuu ! Mais là, moins.

Remarquez, ce n’est pas pour autant que je ne suis pas curieuse de découvrir Lola et Isla, les deux autres tomes de la trilogie. J’espère juste qu’ils seront meilleurs.

Marion

Article initialement publié le Lundi 25 août 2014

Publicités

2 réflexions sur “Le livre du lundi: Anna and the French Kiss

  1. Pingback: La panoplie de bibliophile: lire en anglais | The Bloomsbury Muffin

  2. Pingback: TAG: Les Passions par PKJ | The Bloomsbury Muffin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s